Rapport de l’Union Européenne : Trois fichiers découverts

33

Selon les experts de l’union européennes, « la liste provisoire est constituée des potentiels électeurs et est affichée pour que chaque électeur puisse confirmer ou rectifier des erreurs éventuellement introduites sur son identité, initier une procédure de contentieux. Les électeurs y sont affectés par lieu de vote. La liste définitive qui est produite après intégration des corrections et application des décisions issues du contentieux. Les électeurs y sont affectés par bureau de vote. La liste d’émargement qui est une liste définitive que l’électeur pourra signer au moment du vote ».

Il convient de se demander si les acteurs ont accès à ces trois listes électorales ? S’interroge Dakartimes. Car, cela leur permettra d’avoir la version actualisée de la liste électorale.

« Le nouveau code électoral qui a servi aux élections du 30 juillet 2017, décrit les éléments susceptibles d’identifier l’électeur devant figurer sur la liste provisoire comme suit l’article L 40 : les prénoms, noms date et lieu de naissance, filiation, profession, domicile ou résidence. Si la liste définitive et la liste d’émargement sont conformes au code électoral, il manque certains éléments sur la liste provisoire : Nin qui y figure est sur 12 positions au lieu de 13 (il manque le 1er chiffre du genre) et il manque la filiation de l’électeur » disent les experts.

Ainsi, ils recommandent la mise en conformité de la liste électorale, l’adaptation de la liste électorale, l’adaptation de la liste électorale provisoire et l’incorporation de la filiation conformément aux spécifications du code électoral.

Par ailleurs, les experts ont fait la situation des cartes. Le nombre total de cartes imprimées est de 6.163.763. « Il reste donc un reliquat à imprimer de 55.488 carte en rapport aux 1.021.502 électeurs qui n’ont pas pu en disposer lors du scrutin du 30 juillet 2017 », peut-on lire dans le rapport des experts.

« Nous avons également noté dans la base de données : 12.908 cartes avec le statut indicatif (pending at final approval). Il s’agit de cartes produites en attente du contrôle qualité. 150.635 cartes d’électeurs avec des numéros déjà utilisés ont été logiciel dans la chaine de personnalisation, corrigé depuis », ajoutent-ils.

Ces cartes reproduites non utilisées devraient être incinérées devant les acteurs principaux du processus électoral. Mais cela n’a pas été fait, signale Dakartimes.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *