TRICHE AUX EXAMENS – Un climat de suspicion autour du CONCOURS GÉNÉRAL.

15

Après le Lycée Limamoulaye de Guédiawaye, c’est autour du lycée privé Amadou Sow Ndiaye de Saint-Louis de lui emboîté le pas pour crier à la fraude et à l’injustice. « Il y a eu de la triche, du début à la fin. Normalement, le premier prix est noté sur 5 points, le 2e sur 4 points, le 3e sur 3 points, le 1e accessit sur 2 points et le 2e sur 1 point. Si l’on se réfère à cette notation Abdou Aziz Dabakh Kane a 13 points alors que Diary Sow en a 11 points », déclare Moustapha Diouf, membre de l’administration.

Ce dernier est succédé par les responsables de l’établissement. Ces différentes sorties sont la preuve qu’il y a désormais un climat de suspicion autour du concours général. Surtout que le scepticisme est partagé par une large partie des acteurs de l’école, syndicalistes, société civile et parents d’élèves aussi se posent des questions. Joint au téléphone par nos confrères de l’enquête, Saourou Séne n’a pas caché sa préoccupation.

« L’organisation du concours obéissait à un certain nombre de critères connus de tous. Mais le ministre a pris des décisions du jour au lendemain sans concertation. Or, dès qu’il y a des critiques sur le lauréat, cela remet en cause la crédibilité du concours » note le secrétaire général du Saemss.

Il invite ainsi le ministère à partager les modifications apportées avant leur application, tout en lui rappelant que concertation n’est pas égale à cogestion.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *